Sauna Infrarouge

 IMG_3153Principe du sauna infrarouge

Dans la cabine, le poêle est remplacé par des éléments chauffants infrarouges installés à des endroits stratégiques. Ils agissent par rayonnement, à la manière du Soleil, mais sans émission d’ultraviolets. Alors que le sauna traditionnel chauffe l’air, ici 80 % du rayonnement thermique pénètrent en profondeur les tissus cutanés (sur 3 à 4 cm).

Les avantages du sauna infrarouge

La chaleur infrarouge provoquerait une sudation 3 à 6 fois plus importante qu’un sauna traditionnel. Grâce à cette forte transpiration, la peau respire mieux et son irrigation sanguine s’en trouve améliorée. Les muscles tendus, débarrassés de leurs toxines, s’assouplissent. La température ambiante, aux alentours de 40 °C, sollicite moins le cœur et s’avère plus supportable pour les personnes sensibles aux très grosses chaleurs. Les tenants de l’infrarouge s’appuient également sur la recherche médicale pour souligner son efficacité contre des maladies dermatologiques comme l’eczéma, le psoriasis, l’urticaire…

Une cabine infrarouge bien conçue diffuse sa chaleur uniformément. Par nature, un sauna traditionnel se caractérise par des différences de température importantes du sol au plafond. Valeurs indiquées en degrés fahrenheit équivalentes à 38 et 36 °C.
Alors que le hammam ou bain turc (bain de vapeur humide) nous vient du Sud, le sauna ou bain de chaleur sèche nous vient d’Europe du Nord. Si le sauna est à la mode en France, il s’agit aussi d’une antique et universelle tradition. Pour une utilisation en toute sécurité, voici un petit rappel des contre-indications du sauna, mais aussi et surtout, ses multiples bienfaits pour la santé.

sauna infra rouge

Les multiples bienfaits du sauna

Malgré des réactions immédiates mettant en jeu le système cardiovasculaire (la chaleur dilate les vaisseaux sanguins ce qui augmente le rythme cardiaque) et endocrinien dans des proportions non négligeables, le sauna est généralement bien toléré tant chez les enfants que chez les adultes.

images-19
Selon de nombreux travaux scientifiques, sa pratique régulière n’est pas dangereuse pour la santé. Au contraire, nettoyant, il apporte détente et bien être, mais renforce également nos défenses naturelles, notamment pour lutter contre le stress et les infections, dynamise notre système circulatoire et exerce une action tonifiante sur la peau.
Certains travaux suggèrent qu’à long terme, le sauna régulier améliore :
le contrôle de la tension chez le sujet hypertendu ainsi que la rééducation après un infarctus du myocarde, contrairement à ce que l’on aurait pu s’attendre ;
la fonction respiratoire. Il pourrait ainsi s’avérer bénéfique chez les patients atteints d’asthme et de bronchite chronique ;
les rhumatismes inflammatoires (arthrose, polyarthrite rhumatoïde), les douleurs articulaires, les tensions musculaires et la fibromyalgie ;
certaines affections dermatologiques comme le psoriasis (le sauna ne dessèche pas la peau). En revanche, l’hypersudation pourrait accentuer certains cas d’eczéma ou de dermatites atopiques.